La Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits – Tome VIII

La Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits - Tome VIII
La Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits - Tome VIIINameLa Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits - Tome VIII
Type (Ingame)Objet de quête
FamilyBook, La Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits
RarityRaritystrRaritystrRaritystrRaritystr
Description« Quand il aura maîtrisé la langue... » La voix du renard est emportée au loin, balayée par le vent de la nuit avec les graines de pissenlit...
Après tout, le renard étant une créature différente de l'homme, il en va de même pour ses joies et ses peines... « La Renarde qui nageait dans la mer de pissenlits », tome 8.

Item Story

« Quand il aura maîtrisé la langue... »
fit tranquillement la renarde.
Je regardais son visage, émerveillé.
Elle ajouta quelque chose, que je n'entendis pas clairement. La brise malicieuse de la nuit emportait les pissenlits et recouvrait sa douce voix.
Ou peut-être était-ce sa langue d'origine, la langue du vent et des pissenlits ?
Voyant que je ne disais mot, elle sourit.
Son sourire était magnifique, faisant briller ses yeux incurvés d'une lumière brisée, semblable à deux lunes sur un lac vallonné.
« Et donc, pourquoi désires-tu apprendre l'art magique des renards ? »
« Je veux apprendre la transformation, pour pouvoir voler haut dans le ciel. Je veux me sentir comme un oiseau, et pouvoir voler jusqu'à des endroits si éloignés que mes yeux ne les voient pas... »
Ainsi répondis-je.
« Et pour chasser, je n'aurai plus à m'accroupir dans les buissons... Je pourrai rester en hauteur comme un faucon. »
Je gardais cette pensée pour moi-même.
Et comme si le pissenlit dans ma main avait entendu mon souhait, il s'envola vers la lune.
« Je vois... »
Elle baissa légèrement la tête, ses longs cheveux noirs tombant en cascade sur son cou nu. La lune se reflétait dans ses cheveux et sur sa peau nacrée, qui brillait de mille feux comme si elle reflétait l'ombre des nuages dans le ciel.
Je ne pouvais pas la quitter des yeux... À un tel point que j'en rougis, et finis par détourner légèrement le regard.
Les renards sont des bêtes libres qui ne dissimulent pas leur beauté par honte, contrairement aux humains.
Ce n'était plus la première fois que je la regardais ou que je la touchais, mais je ne pouvais m'empêcher de rougir et de détourner mon regard à chaque fois que la lune se posait sur ses cheveux.
Elle tourna la tête pour réfléchir, puis soupira, comme si quelque chose la tracassait.
Nous nous assîmes ensuite en silence au milieu de cet océan de pissenlits pendant un moment... Un moment si long que j'ai même pensé qu'elle était en colère contre moi.
« Nous, les renards, sommes des êtres reconnaissants. Je t'apprendrai la transformation pour que tu puisses réaliser ton souhait »,
déclara la renarde en tournant la tête.
Ses yeux cristallins brillaient au clair de lune, dégageant une aura réconfortante.
Quel soulagement ! Elle n'était pas fâchée contre moi.
Sans vraiment savoir pourquoi, je poussai un bref soupir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

TopButton